Silhouette

Une silhouette harmonieuse contribue fortement à la sensation de bien-être. C’est le but ultime de la chirurgie plastique que de restaurer des formes équilibrées, sans surcharges localisées qui altèrent les lignes.
Le ventre, les hanches, la culotte de cheval, l’intérieur des cuisses et les bras sont à l’origine de la majorité des demandes de corrections et peuvent être améliorées souvent de manière spectaculaire grâce à des interventions aujourd’hui parfaitement codifiées.

BODYLIFT

BODYLIFT (lipectomie totale circulaire)

Accueil » Silhouette » BODYLIFT

Cette intervention est la pierre angulaire de la prise en charge des séquelles d’amaigrissements très importants (plusieurs dizaines de kilos) tels que ceux obtenus après la chirurgie bariatrique. Elle vise à redessiner les contours du corps autour de la ceinture, donc de façon circulaire autour des hanches et du ventre. Son bénéfice concerne l’abdomen (ventre), la face latérale et antérieure (côté et avant) des cuisses et les fesses.

Cette intervention aujourd’hui pratiquée régulièrement (depuis une vingtaine d’années environ) a radicalement transformé les résultats que l’on peut espérer dans les séquelles d’amaigrissement majeur.

Si cette intervention est encore considérée par certains comme l’une des plus lourdes et risquées en chirurgie plastique, il convient de relativiser cette réticence héritée des débuts de la technique où le manque d’expérience ne permettait pas d’en maîtriser les conséquences comme aujourd’hui.

Cette intervention correspond en fait à l’équivalent de deux opérations réalisées en même temps. Cela est couramment effectué par les chirurgiens expérimentés et ne représente donc pas un risque excessif. Bien menée, cette intervention dure entre 3 et 4 heures.

Elle est réalisée sous anesthésie générale en deux temps. Un premier temps postérieur (partie arrière opérée) pendant lequel le ou la patient(e) est installé(e) à plat ventre et un deuxième temps sur le dos pour une abdominoplastie (se référer à la fiche correspondante).

La prise en charge par la Sécurité Sociale est possible mais nécessite une procédure d’entente préalable.

La cicatrice est circulaire, à la hauteur de l’élastique des sous-vêtements. Elle peut paraître importante mais est bien située et finalement bien acceptée car masquable aisément. Un drainage est mis en place dans la partie arrière du décollement et maintenu quelques jours.

L’hospitalisation dure 3 à 7 jours en fonction de l’importance de l’opération. Les douleurs, en général assez modérées, peuvent quelques fois être plus marquées mais sont souvent calmées par des antalgiques simples. La fatigue post-opératoire peut durer 2 à 4 semaines et dépend de l’importance de la lipoaspiration.

Un bon état de santé, l’arrêt du tabac et l’absence de carences sont fondamentaux à l’obtention d’une cicatrisation rapide et satisfaisante. Une gaine est à porter 6 semaines après l’intervention. Des bas de contention et une anticoagulation préventive pendant 10 jours permettent de limiter le risque de phlébite. Un engourdissement du bas du ventre est possible mais régresse en général en quelques semaines. Un arrêt maladie d’un mois vous sera prescrit. La reprise du sport est possible après deux mois.

Les résultats de cette intervention souvent spectaculaires justifient pleinement sa réalisation.

Des photos de résultats vous seront bien sûr montrées en consultation.

Votre avis compte : qu’avez vous pensé de cet article ?

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

18 votes
Moyennes : 4,72 sur 5
Loading...

Nous contacter

Le Dr Patrick MORTIER vous répond

Cabinet de chirurgie esthétique à Arras, dr Patrick Mortier