Visage

Les solutions pour la prise en charge des demandes de rajeunissement du visage ont beaucoup progressé ces dernières années. L’essor des
techniques douces permet de répondre à l’attente des personnes ne souhaitant pas une modification trop radicale de leur visage.

OTOPLASTIE

OTOPLASTIE (chirurgie des oreilles décollées)

Les oreilles décollées peuvent être sources de difficultés psychologiques ou de conflits scolaires chez l’enfant. Le retentissement peut aller jusqu’au repli sur soi avec une grave perturbation des relations sociales chez le ou la patient(e) qui en souffre.

La correction des oreilles décollées s’appelle l’otoplastie. Elle traite les anomalies du cartilage responsable du décollement.

Otoplastie ou chirurgie esthétique des oreilles à Arras dans les Hauts de Seine - Dr Mortier

source : SoFCPRE

Deux anomalies s’associent à des degrés divers:

  • Taille excessive de la conque projetant le pavillon vers l’avant (hypertrophie conchale)
  • Défaut de plicature des reliefs du pavillon lui donnant un aspect trop lisse (défaut de plicature de l’anthélix)

La prise en charge par la Sécurité Sociale est possible dans les cas les plus marqués. Cette possibilité vous sera bien sûr précisée et détaillée lors de la consultation.

Le plus souvent, l’intervention est réalisée sous anesthésie locale, sans hospitalisation. Il est toutefois possible de bénéficier d’une anesthésie générale si vous le souhaitez. Dans ce cas, une hospitalisation d’une journée vous sera nécessaire.

Otoplastie ou chirurgie esthétique des oreilles à Arras dans les Hauts de Seine - Dr Mortier

source : SoFCPRE

La cicatrice est située à l’arrière du pavillon.

Avant l’intervention, les cheveux doivent être préparés par des shampoings les 3 jours précédents. Il n’est pas nécessaire de les couper ni bien sûr de les raser. Le lendemain, le pansement sera retiré au cabinet pour être remplacé par un bandeau qui protégera les oreilles pendant 15 jours en permanence puis pendant un mois la nuit.

Les sports violents sont à éviter pendant 2 à 4 mois.

Les douleurs sont surtout marquées la première nuit suivant l’intervention. Des médicaments vous sont prescrits pour les atténuer.

Le résultat est contrôlé au 4e mois. Il est alors en principe définitif.

Mais la cicatrice doit être surveillée pendant de nombreux mois, une évolution défavorable (chéloïde) restant possible et pouvant nécessiter un traitement complémentaire. Une récidive partielle est possible, très rarement, et pourra bénéficier d’une retouche sous anesthésie locale en cas de besoin.

Des photos de résultats vous seront bien sûr montrées en consultation.

Votre avis compte : qu’avez vous pensé de cet article ?

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

22 votes
Moyennes : 4,23 sur 5
Loading...

Nous contacter

Le Dr Patrick MORTIER vous répond