Seins

Le sein est par excellence l’organe de la féminité. Il se transforme et évolue tout au long de la vie. Son volume peut être source de frustration ou de troubles fonctionnels. Sa forme peut se dégrader au fil des événements qui émaillent la vie d’une femme. La maladie peut contraindre à s’en défaire.

Chez l’homme au contraire, son excès de volume est source de troubles psychologiques.

Autant de situations qui peuvent trouver solution dans une chirurgie qui est aujourd’hui bien codifiée pour répondre à vos attentes.

LIFTING DES SEINS

LIFTING DES SEINS (PEXIE MAMMAIRE)

La ptôse mammaire (ou affaissement) peut être corrigée par la réalisation d’une pexie. Le relâchement du sein est causé par la distension de la peau. L’intervention retire cet excédent cutané pour replacer l’aréole et le mamelon en bonne position et repositionner et reconcentrer la glande. Elle permet donc de remonter les seins et de leur donner une jolie forme.

Il s’agit d’une intervention esthétique non remboursée par la Sécurité Sociale. Un arrêt maladie ne peut être prescrit.

Réduction Mammaire à Arras dans les Hauts de Seine - Dr Mortier

source : SoFCPRE

La cicatrice a une forme en ancre de marine avec une cicatrice péri-aréolaire, une verticale entre le pôle inférieur de l’aréole et le sillon sous-mammaire et une horizontale dissimulée dans le sillon sous-mammaire.

En cas d’insuffisance de volume, une injection graisseuse peut vous être proposée dans le même temps opératoire. Un implant mammaire peut aussi être discuté (mais idéalement dans un second temps opératoire).

Une pexie peut être réalisée à partir de la fin de la croissance et au-delà pendant toute la durée de vie. Une grossesse future est possible, l’allaitement même s’il reste envisageable ne peut être garanti. De même la sensibilité aréolaire peut être perturbée par cette intervention.

L’intervention dure 1 heure ½ à 2 heures, l’hospitalisation 24 heures, et la convalescence 2 à 4 semaines. Le travail peut être repris 10 à 15 jours après l’intervention selon les cas. Le port d’un soutien-gorge de contention est nécessaire nuit et jour pendant 2 mois. Le tabac est à proscrire pour favoriser la cicatrisation. Les pansements seront poursuivis pendant 4 à 8 semaines. La reprise du sport est possible après 2 mois.

Des photos de résultats vous seront bien sûr montrées en consultation.

Votre avis compte : qu’avez vous pensé de cet article ?

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

16 votes
Moyennes : 4,81 sur 5
Loading...

Nous contacter

Le Dr Patrick MORTIER vous répond